Avec le fort recul de la fréquentation des transports en commun, et la légitime crainte d’un report massif vers la voiture individuelle, le vélo s’est imposé comme la solution de mobilité phare du déconfinement. De nombreuses collectivités ont ainsi fait le choix de créer des aménagements temporaires, afin de favoriser la pratique du vélo.

Dans ce contexte où de nombreuses personnes vont se remettre à vélo, il est essentiel de faire connaître ces “coronapistes”, qui font évoluer le réseau cyclable français de manière quasi-quotidienne. Geovelo a donc fait le nécessaire pour que ces aménagements temporaires soient bien pris en compte dans son calculateur, et affichés en orange sur la carte.

Comme toujours, les données utilisées par Geovelo sont issues du projet Open Street Map, auquel notre équipe contribue activement. Si vous constatez que certains aménagements ne sont pas encore référencés, plusieurs options s’offrent donc à vous :

  • les signaler dans l’application Geovelo (en donnant autant de détails que possible sur l’aménagement en question)
  • les signaler sur l’un de nos sites Internet : www.geovelo.fr ou www.amenagements-cyclables.fr 
  • les ajouter directement sur OSM (ce qui nécessite une compétence sur le sujet).

Le fonctionnement communautaire de Geovelo prend donc une nouvelle fois tout son sens, et les contributions sont donc précieuses, pour compléter le travail de la communauté OSM et des assos vélo.

En parallèle, pour accompagner ces actualités, Geovelo se rapproche de ses collectivités partenaires pour proposer des outils de suivi de fréquentation des aménagements temporaires, et des indicateurs d’aide à la décision pour leur réalisation.